VOTATIONS - Mots d'ordre du POP jurassien

le 23 septembre 2018

- Arr fédérale concernant les voies cyclable et les chemins pédestres - OUI

- Initiative pour des aliments équitables - OUI

- Initiative pour la souveraineté alimentaire - OUI



le 25 novembre 2018


- Initiative populaire du 23 mars 2016 «Pour la dignité des animaux de rente agricoles (Initiative pour les vaches à cornes)» - OUI

- Initiative populaire du 12 août 2016 «Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initia- tive pour l’autodétermination)» - NON

- Modification du 16 mars 2018 de la loi fédérale sur la partie générale du droit des as- surances sociales (LPGA) (Base légal pour la surveillance des assurés) - NON


 Article


Accueil > Archives > Mobilisation - www.renvoi-brutal.ch

 Mobilisation - www.renvoi-brutal.ch

mercredi 28 novembre 2007

L’année passée, la population suisse a malheureusement voté deux lois particulièrement pitoyables sur l’asile et les étrangers. On peut malheureusement remarquer maintenant que les pratiques policières se sont scandaleusement durcies et que la Suisse est maintenant totalement hors du

cadre des droits de l’homme en ce qui concerne le traitement de requérants d’asile.

Lors d’un renvoi au Tchad (qui est déjà très discutable compte tenu de la situation du pays) une famille tchadienne entière a subi un traitement inhumain par la police !

La femme enceinte de 7 mois a été brutalisée lors de cette tentative de renvoi, mettant en danger sa vie et celle de son bébé.

(Bilan gynécologique et rapport du Dr. A.Carasso de Moutier qui constate à l’échographie une zone suspecte rétroplacentaire d’environ 5 cm de diamètre pouvant correspondre à un hématome diffus, ainsi qu’une hyperactivité du bébé.)

En plus, toute femme enceinte de 7 mois doit impérativement subir un examen médical (ce qui n’a évidemment pas été fait) avant de prendre un avion, car le risque de complications est important !

L’enfant de 4 ans devait être renvoyé sans aucun vaccin, alors que le pays est dans l’emprise de maladies très virulentes comme la fièvre jaune ou le paludisme.

Heureusement, le pilote de l’avion et les hôtesse ont catégoriquement refusé de transporter ces personnes au Tchad, après avoir vu dans quel état elles se trouvaient.

La suisse est désormais un pays qui ne respecte plus les droits les plus fondamentaux des personnes et c’est absolument inacceptable !
- 
- 
- 
Renseignez-vous sur le site www.renvoi-brutal.ch et signez la pétition en ligne et résistez tous à cette politique Nazie !