image

Reportage TEMPS PRÉSENT de la RTS
"Quand je serai vieux, je serai pauvre"

image
 Article


Accueil > Info POP > Dynamique du « financement des idées »

 Dynamique du « financement des idées »

Paroles de militants

mardi 30 octobre 2007

Au vu des résultats des dernières élections fédérales, il est désormais évident que l’opinion de la masse populaire peut être manipulée par une sorte de dynamique cynique qui pourrait être dite « du financement des idées ».

Il existe dans le monde occidental ultra-libéral dans lequel nous vivons actuellement - société post-industrielle engendrée par la privatisation de masse des biens et des services communs à toutes et à tous - un microcosme d’individus très riches - généralement ceux qui possèdent de manière individuelle le capital d’une entreprise - capables de diriger dans une mesure sensiblement importante l’orientation politique d’un pays par le truchement de financements outranciers et honteux d’un parti politique auquel ces mêmes individus très riches appartiennent. Le parti en question est ainsi libre de se livrer à un marketing politique au contenu vide et gratuit mais à une quantité et à un rythme gargantuesques. Ce qui a pour effet de submerger la masse populaire et d’une certaine manière d’étouffer son libre arbitre.

En pratique, il est donc dorénavant nécessaire de limiter les frais de campagne des partis à un plafond commun à tous sans quoi la démocratie dans laquelle nous vivons sera mise en péril par la dangerosité d’un parti archi anti-social et inhumainement xénophobe tel que l’UDC.

Steeve Tarchini, Delémont le 22.10.2007