VOTATIONS - Mots d'ordre du POP jurassien

le 25 novembre 2018


- Initiative populaire du 23 mars 2016 «Pour la dignité des animaux de rente agricoles (Initiative pour les vaches à cornes)» - OUI

- Initiative populaire du 12 août 2016 «Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initia- tive pour l’autodétermination)» - NON

- Modification du 16 mars 2018 de la loi fédérale sur la partie générale du droit des as- surances sociales (LPGA) (Base légal pour la surveillance des assurés) - NON


 Article


Accueil > Archives > Communiqué - Delémont, le 26 mai 2008 - Votations communales delémontaines : (...)

 Communiqué - Delémont, le 26 mai 2008 - Votations communales delémontaines : un oui et un non

lundi 26 mai 2008

14 francs par an, c’est le coût pour un ménage moyen de la nouvelle taxe proposée pour financer la politique énergétique et de développement durable de la ville, avec la création de la fonction de délégué qui lui est liée. Les problèmes de pollution et de réchauffement climatique, ainsi que la flambée des prix du pétrole nécessitent plus que jamais de faire attention à la consommation d’énergie. En utilisant plus raisonnablement l’énergie, peut-être grâce aux conseils du nouveau délégué, beaucoup de Delémontains pourront largement compenser cette petite somme.

Le POP appelle à voter OUI

En revanche, le projet de révision du règlement d’organisation nous apparaît comme un appauvrissement de la démocratie. Réduire à quatre le nombre de conseillers communaux augmenterait fortement leur temps de travail communal, qui serait plus difficilement conciliable avec l’activité professionnelle. Il sera plus difficile de trouver des candidats. La représentativité politique en souffrira aussi. Actuellement, les 5 partis représentés au Conseil ont été choisis par 92 % des votants. Avec la révision, selon les chiffres de 2004, on n’aurait plus que 3 partis et le nombre de votants non représentés passerait de 8 à 35 %.

Quant à la diminution du nombre de conseillers de ville, c’est la représentativité de diverses catégories de population qui sera moins bonne. Par exemple, les trois jeunes de moins de 30 ans élus au soir des élections de 2004 ne l’auraient pas été avec 41 sièges. Proportionnellement, il y aurait moins de femmes. La population ouvrière est fortement sous-représentée, elle le serait encore moins.

Le POP vous invite donc à voter NON

Télécharger le communiqué