VOTATIONS - Mots d'ordre du POP jurassien

le 23 septembre 2018

- Arr fédérale concernant les voies cyclable et les chemins pédestres - OUI

- Initiative pour des aliments équitables - OUI

- Initiative pour la souveraineté alimentaire - OUI



le 25 novembre 2018


- Initiative populaire du 23 mars 2016 «Pour la dignité des animaux de rente agricoles (Initiative pour les vaches à cornes)» - OUI

- Initiative populaire du 12 août 2016 «Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initia- tive pour l’autodétermination)» - NON

- Modification du 16 mars 2018 de la loi fédérale sur la partie générale du droit des as- surances sociales (LPGA) (Base légal pour la surveillance des assurés) - NON


 Article


Accueil > Archives > Élections fédérale 2011

 Élections fédérale 2011

jeudi 6 octobre 2011

Résister plus que jamais

Les milieux financiers, avec l’aide active du FMI et des agences de notation, mettent l’Europe et le monde à genoux et étranglent les peuples ; l’économie cherche le profit maximum sur le dos des plus faibles et des travailleurs ; les systèmes de protection sociale (retraites, chômage, invalidité) sont démantelés au nom de l’austérité budgétaire.
Pourtant, dans la campagne pour les Chambres fédérales, le POP constate qu’aucun parti, qu’aucun-e candidat-e, ou presque, n’appelle à résister aux ordres du « marché » qui impose sa loi destructrice partout dans le monde ; ne réclame la séparation des activités bancaires de dépôt et d’investissement, voire la nationalisation de certaines banques ; ne s’engage en faveur de la taxation des mouvements de capitaux, en particulier ceux à caractère spéculatif ; ne fustige la concurrence fiscale et les baisses d’impôts qui vident les caisses des États et sanctionnent les plus faibles ; ne propose un déplafonnement des cotisations de l’assurance chômage.
Face au marché, les « responsables » politiques font la courbette. Ils obéissent à la finance et appliquent docilement des plans de rigueur inqualifiables pour préserver les intérêts des faiseurs de crises.
En Suisse comme ailleurs, les travailleuses et travailleurs risquent de voir leurs conditions de travail se dégrader, le système de retraites être torpillé, l’assurance chômage annihilée.
Le POP jurassien, ne peut raisonnablement appeler à voter pour des candidat-e-s qui acceptent le système ou dont la seule ambition est de l’aménager un brin. C’est pourquoi le POP se limite à appeler à voter au Conseil national pour Clovis Brahier, membre du POP, et seul candidat à évoquer clairement la nécessité de résister.
Pour le reste, donnez vos suffrages aux candidat-e-s qui vous paraissent les plus proches de la nécessaire résistance citoyenne contre les faits accomplis des tous puissants et qui formulent des propositions visant à remettre les milieux économiques et financiers à leur juste place.

POP jurassien

Télécharger ce communiqué