VOTATIONS - Mots d'ordre du POP jurassien

le 23 septembre 2018

- Arr fédérale concernant les voies cyclable et les chemins pédestres - OUI

- Initiative pour des aliments équitables - OUI

- Initiative pour la souveraineté alimentaire - OUI



le 25 novembre 2018


- Initiative populaire du 23 mars 2016 «Pour la dignité des animaux de rente agricoles (Initiative pour les vaches à cornes)» - OUI

- Initiative populaire du 12 août 2016 «Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initia- tive pour l’autodétermination)» - NON

- Modification du 16 mars 2018 de la loi fédérale sur la partie générale du droit des as- surances sociales (LPGA) (Base légal pour la surveillance des assurés) - NON


 Article


Accueil > Archives > Delémont, le 28 mai 2007 - Non au golf du Domont

 Delémont, le 28 mai 2007 - Non au golf du Domont

lundi 28 mai 2007

Le Parti ouvrier et populaire n’a rien contre la pratique du golf, mais il est opposé à la transformation du domaine de Domont en terrain de golf. Il souhaite le maintien d’une exploitation agricole et le libre accès pour les promeneurs.

Les promoteurs nous promettent que les chemins actuels (sauf un à déplacer) seront toujours accessibles à tous, mais dès que l’on demande des précisions quant aux mesures de sécurité, on nous dit que le problème sera réglé lors de l’octroi du permis de construire. Il est évident que si le vote populaire est favorable au projet, il sera difficile ensuite aux autorités de refuser le permis de construire, même si l’accès devait être un peu restreint et si on doit installer des filets de protection.

Certains arguments, comme la pollution massive du sol, sont balayés d’un revers de main par les promoteurs et les services de l’Etat compétents. L’exploitation de golfs, en Suisse et ailleurs, démontre que c’est un problème majeur. Pas dans le Jura apparemment ! Là encore, on nous demande de signer un chèque en blanc.

L’ampleur de l’apport économique d’un golf au Domont pour la ville et la région semble exagérée par les promoteurs. Et le prix à payer pour cela, « sacrifier » le domaine du Domont, est bien trop élevé.

Estimant que les inconvénients du projet l’emportent sur ses avantages, le Parti ouvrier populaire invite, comme le Conseil de ville, à voter NON au golf du Domont.

Télécharger le communiqué