VOTATIONS - Mots d'ordre du POP jurassien

le 23 septembre 2018

- Arr fédérale concernant les voies cyclable et les chemins pédestres - OUI

- Initiative pour des aliments équitables - OUI

- Initiative pour la souveraineté alimentaire - OUI



le 25 novembre 2018


- Initiative populaire du 23 mars 2016 «Pour la dignité des animaux de rente agricoles (Initiative pour les vaches à cornes)» - OUI

- Initiative populaire du 12 août 2016 «Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initia- tive pour l’autodétermination)» - NON

- Modification du 16 mars 2018 de la loi fédérale sur la partie générale du droit des as- surances sociales (LPGA) (Base légal pour la surveillance des assurés) - NON


 Article


Accueil > Archives > 12 mars 2007 - Caisse unique : débat pas compris

 12 mars 2007 - Caisse unique : débat pas compris

lundi 12 mars 2007

Les électeurs et électrices suisses ont donc refusé le projet de la
Caisse unique et sociale, de manière massive.

Le POP jurassien qui avait participé activement à la récolte de signatures et
à la campagne de ces dernières semaines, regrette cette décision et se
prépare, malheureusement, à de nouvelles batailles pour préserver un
accès aux soins garanti à chacun et chacune.

L’arrogance des opposants, les moyens financiers disproportionnés qu’ils
ont utilisés pour combattre ce projet social démontre la frousse que celui-ci
a engendrée chez les assureurs et dans les partis de droite.

L’objectif de l’initiative de sortir l’assurance-maladie de base des mains des
assureurs privés n’a pas été perçu. Les assureurs ont joué sur la peur d’une hausse des coûts pour certaines catégories de la population, alors que l’initiative posait deux grands principes : la socialisation de l’assurance-
maladie et la prime en fonction des capacités financières.

Le choix de l’électorat risque de renforcer les tenants néo-libéraux de la
privatisation maximale de ce domaine. Ainsi le choix du médecin sera mis
en cause, comme le sera aussi le catalogue des prestations. L’objectif de
ces milieux est de réduire la portée de l’assurance obligatoire, pour
favoriser les assurances complémentaires privées qui sont le gagne-pain
des assureurs, dont le but principal est le bénéfice et non pas le bien-être
général de la population.

Le POP jurassien salue l’acceptation de l’initiative dans notre canton, ainsi
que dans celui de Neuchâtel.

Télécharger le communiqué