VOTATIONS - Mots d'ordre du POP jurassien

le 25 novembre 2018


- Initiative populaire du 23 mars 2016 «Pour la dignité des animaux de rente agricoles (Initiative pour les vaches à cornes)» - OUI

- Initiative populaire du 12 août 2016 «Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initia- tive pour l’autodétermination)» - NON

- Modification du 16 mars 2018 de la loi fédérale sur la partie générale du droit des as- surances sociales (LPGA) (Base légal pour la surveillance des assurés) - NON


 Article


Accueil > Archives > Communiqué - Non à la discrimination

 Communiqué - Non à la discrimination

jeudi 26 novembre 2009

Prétendre que l’interdiction de construire des minarets va dans le sens de la laïcité est un grossier mensonge. Une laïcité bien comprise suppose l’égalité de traitement entre les diverses religions. Rappelons que ce n’est tout-à-fait pas le cas chez nous, puisque certaines sont subventionnées et d’autres pas. Comme les israélites, les athées et d’autres, les musulmans, par leur impôt versé à l’Etat, paient une contribution pour les églises chrétiennes reconnues.

Ajouter dans la Constitution fédérale une discrimination à l’égard d’une religion, concernant un problème qui relève des règlements de construction, est inadmissible. Le minaret n’est qu’un prétexte pour une campagne, en bonne partie mensongère, visant à susciter des tensions, dont l’extrême-droite espère quelques retombées électorales.

« Nul ne doit subir de discrimination du fait (…) de ses opinions religieuses, (…) », dit la Constitution fédérale. Disons clairement non à l’article « anti-minarets » qui contredirait ce principe démocratique.

Parti ouvrier et populaire jurassien